fbpx

A propos

Bonjour à vous,

(oui vous, derrière votre écran​).

​Confortablement installé ? Parfait ! Alors faisons connaissance.

Moi c'est Amélie, créatrice du site Coaching Photo Voyage. Le gros trou derrrière moi là ? C'est le Grand Canyon !

Pourquoi ce blog ?

300 photos.

300 photos, c’est le nombre de photos qu’un français prenait pendant une semaine de vacances en 2018. C’est énorme ! Et je pense que ce nombre ne fait que grandir au fil des mois.

Grâce à l’apparition du numérique, vous vous êtes mis à mitrailler et prendre 10 fois le même sujet en photo puisque les photos ratées ne vous coûtent plus rien.

Sauf que 10 photos du même sujet peuvent être 10 photos ratées du même sujet.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, les 10 photos seront floues ou fades par exemple. C'est dommage parce que vous adorez immortaliser vos vacances et espérez épater vos proches avec des clichés mémorables. Mais le résultat n'est pas à la hauteur de vos espérances. Comme c'est frustrant de ne pas avoir su immortaliser ces moments uniques que vous attendiez depuis si longtemps !

​Pouvoir prendre autant de photos qu'on le veut a ses avantages et ses inconvénients.

L’inconvénient que j’y vois, c’est qu’on ne prend plus le temps de faire une photographie.

On mitraille.

On ne réfléchit plus au cadrage. On ne réfléchit plus à être original. On ne sort plus des sentiers battus et je trouve ça bien dommage. Une photo se réfléchit. Une photo se construit. Je ne veux pas dire qu’il faille prendre des heures et des heures pour prendre une photo.

Le processus peut être très rapide à condition de connaître les bases de la photo. C’est ce que je souhaite vous apporter à travers Coaching Photo Voyage. Je veux que l’exposition, la composition, le cadrage, la lumière et la créativité n’aient plus de secrets pour vous. Pour faire baver vos proches sur le magnifique voyage que vous avez vécu, que vous vivez ou que vous allez vivre sur Instagram et Facebook ou lors de la célèbre "séance-photo-retour-de-vacances".

Qui suis-je ?

Une blonde prénommée Amélie qui va vous aider à être fier-e de vos photos de voyages ! "Une blonde" ? Ça sait faire quelque chose ? Oui, oui ! Je vous explique! 

​"Waouh !" est le graal à atteindre quand on montre ses photos à quelqu'un. Et bien, c’est ce qui m’est arrivé pendant mon voyage autour du monde qui a duré 2 ans et demi. Avec mon copain Quentin, nous sommes partis le 6 avril 2016 et sommes revenus le 19 juillet 2018 après avoir mis les pieds sur 3 continents (sans compter l’Europe).

J’ai voulu partager cette expérience incroyable avec ma famille et mes amis et je remercie les réseaux sociaux d’exister. Ils ont pu vivre avec nous ce périple. Je les ai emmenés en Australie, à Bali, à Komodo, en Nouvelle-Zélande, dans l’Ouest Américain, à Cuba et au Québec pendant tout ce temps.

​​Ils étaient ravis de ce partage et me félicitaient pour ces belles images. Une fierté pour moi qui prenait le temps de prendre ces photos puis de les trier et de les commenter pour qu’elles soient appréciées à leur juste valeur.

Quentin quant à lui (il débute en photo) prenait une dizaine de photos du même sujet (on le surnomme "le mitrailleur" dans le métier!) et garde les deux photos les moins ratées.

Moi, je prends deux photos et je garde la plus réussie. Vous saisissez la différence cher lecteur ? C'est justement là où je veux vous emmener.

Mais ce talent n'est pas arrivé du jour au lendemain. Oui, oui, vous avez bien lu, la blonde s'auto-proclame talentueuse. Si je ne me valorise pas, qui va le faire ? 😉

Mes parents m'ont offert mon premier appareil photo il y a 15 ans. C’était un compact. Cet objet a changé ma vision de voir le monde dans lequel on vit. Je pouvais tout à coup voir des choses que je n'avais jamais vues avant.

D’instinct, j'avais envie de prendre cette personne sous tel angle et non pas un autre, ça n'aurait pas été "beau". Faire de la photo, c'est vouloir faire du "beau". Mon "beau" ne sera peut-être pas le vôtre. C'est très subjectif tout ça finalement. Mais je suis sûre que vous avez déjà ressenti un jour la fierté de sortir une superbe photo. Elle l'est pour vous. C'est ce qui compte. Mais si elle l'est aussi pour les autres, c'est encore mieux, non ?

J'ai tellement été captivée par la photo que je me suis offert par la suite un appareil photo où je pouvais faire des réglages et où je pouvais changer d'optique. C'était un appareil photo hybride. Un joujou qui m'a emmené dans le monde de la création. Je pouvais à présent contrôler la quantité de lumière qui arrivait sur ma photo, les couleurs et pleins d'autres réglages comme le très connu flou d'arrière-plan. Magique. Obsédant. J'en ai passé des heures et des heures derrière le viseur. Je me suis formée. J'ai beaucoup pratiqué.

C'est vrai que les réglages d'un appareil photo sont impressionnants au début. Je ne savais pas par où commencer. Une peur de rater et de ne pas savoir. Je me suis souvent dit que je n'y comprendrais rien. Et à force d'acharnement et de pratique, je suis maintenant fière de montrer mes photos.

Si vous êtes curieux-se, vous pouvez voir mon travail sur (mais revenez ici après hein^^) :

​  
Pour moi, le voyage est le meilleur moment pour pratiquer la photographie. J'ai le temps. Je découvre pleins de nouvelles choses que j’aime immortaliser.

Mais au fait, c’est quoi un voyage ?

Le bon vieux dico Larousse définit le voyage par l’ "action de voyager, de se rendre ou d'être transporté en un autre lieu". Je considère qu’il n’y pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour dire que l’on voyage. Il n’y a pas non plus d’aspect de durée. Un week-end en Normandie par exemple est un voyage pour moi.

J’ai pour ma part fait le choix de partir loin et longtemps car c’était mon rêve. Mais j'ai aussi eu une vie photographique avant et j’en ai une après ce voyage. J'aime me promener partout en France et en Europe (Portugal, Espagne, Angleterre, Italie, Belgique...).

La réalisation de ce rêve m’a quand même permis d’assoir une solide expérience en photo de voyage.

C’est quoi la photo de voyage ?

La photo de voyage est souvent associée à la photo de paysage. Mais pas que ! Il se passe tellement de choses différentes dans un voyage. Elle est complexe dans le sens où elle englobe aussi la photo de portrait, la photo animalière, la photo d’architecture, la photo de rue, la photo nocturne, la photo panoramique, la photo culinaire aussi ! C’est important la bouffe (vous remarquerez que ce commentaire traduit la gourmandise certaine de l’auteure).

Toutes ces facettes de la photo de voyage cachent leurs difficultés pour produire une photo qui sortira du lot. J’ai pu pratiquer pendant ces deux ans et demi des tas de techniques différentes que je souhaite partager avec vous sur ce site.

​Je ne veux plus que vous reveniez déçu de vos voyages avec des photos ratées ou pas terribles qui n’épateront pas du tout vos proches. Vous voulez de l’effet "whaouh" ? Je vais vous aider à le faire !

A –ton besoin d’avoir un réflex pour suivre ce blog ?

Si vous n'avez pas un réflex qui coûte au moins 1 500€, vous ne pourrez pas suivre ce site. Non je plaisante ! L’appareil n’a rien à voir avec votre créativité et votre originalité. Vous devez simplement connaître les règles de la photo et si vous n’avez pas pour objectif d’imprimer en 4 par 3 vos photos de vacances, vous pouvez vous éclater à suivre ce site.

Vous devez savoir que la majorité des gens qui partent en voyage prennent leurs photos avec leur… smartphone ! En 2018, ils représentaient déjà 58 % et nous savons que les smartphones prennent une place de plus en plus importante dans le monde de la photo grâce à leur praticité et aux développements de leur technologie (apparition de smartphones avec différents objectifs, possibilité de shooter en RAW, contrôle des réglages photographiques). Cet outil a le meilleur des avantages : il est toujours dans notre poche ou notre sac à main.

Ne dit-on pas que le meilleur des appareils photos est celui qui est toujours sur nous ?

Les détenteurs de réflex existent toujours mais les gens se tournent de plus en plus vers les appareils photos hybride qui ont l’avantage d’être moins encombrants et moins lourds. On les comprend parce que marcher 15 kilomètres avec 2 kilos autour du cou, ce n’est pas vraiment des vacances !

J’ai personnellement opté pour un hybride Opympus et mon Ipomme pour ce grand voyage. Je n’ai aucun regret !

J'ai hâte de partager avec vous mes connaissances et qu'on puisse échanger.

A tout de suite sur Coaching Photo Voyage !

Amélie

>